Santa Maria di Castello

L’église de Santa Maria di Castello, adjacente à l’auberge, date de l’époque actuelle, du XVe siècle et se fond dans les styles de sa structure de différentes époques, comme le style roman tardif de l’édifice avec le portail de la Renaissance et, à l’intérieur, divers ouvrages des époques postérieures (le crucifix, l’autel, les fonts baptismaux, la sacristie). L’église, élevée en 1629 à la dignité d’abbaye, était une église sacerdotale confiée au clergé séculier. En 1805, sous l’occupation française, le couvent est transformé en entrepôt militaire. Le bâtiment est de style romano-gothique et possède un portail Renaissance. L’intérieur se compose de trois naves à voûtes croisées. L’église conserve une sculpture du XVIe siècle représentant la Déposition, en terre cuite polychrome, ainsi qu’un choeur en bois du XVIIe siècle et une pierre tombale du XIVe siècle appartenant à Federico Dal Pozzo. Le couvent attenant, où se trouvent aujourd’hui les locaux de l’auberge, est également très important, d’abord confié aux Pères Somaschi, puis aux Sœurs de la Charité. Dans le Risorgimento italien, il a été utilisé comme caserne et unité hospitalière lors d’épidémies où des patients contagieux ont été isolés. Propriété de l’État, elle fut en partie utilisée en 1866 pour accueillir entrepôts, prisons et gardiens. Pendant la Première Guerre mondiale, il fut utilisé avec une partie de l’église comme dépôt des genres de monopole.

Après la fin de la Grande Guerre, le couvent devint le siège de l’Institut National des Orphelins de Guerre et plus tard, confié aux sœurs salésiennes accueillit une école.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *